Bancs publics (Versailles rive droite) (Park Benches) Reviews

  • Sep 21, 2016

    Bancs Publics est construit sur trois grosses séquences peuplées de multiples personnages : une dans un bureau, une dans un jardin public et une dans un magasin de bricolage. S'ensuivent alors un nombre ahurissant de personnages qui se créent en quelques secondes, quasiment tous interprétés par des acteurs reconnaissables, là pour délivrer une punchline ou un petit sketch. Si la première partie est un peu faiblarde malgré Josiane Balasko & Hippolyte Girardot, les deux suivantes sont beaucoup plus réussies (surtout la troisième avec Philippe Uchan), avec une mise en scène plutôt habile de Bruno Podalydès, qui se fait très évasive dans le parc et beaucoup plus resserrée dans le magasin, sans pour autant succomber à une structure épisodique. Bancs Publics est souvent drôle, parfois touchant et très bien interprété. Une réussite.

    Bancs Publics est construit sur trois grosses séquences peuplées de multiples personnages : une dans un bureau, une dans un jardin public et une dans un magasin de bricolage. S'ensuivent alors un nombre ahurissant de personnages qui se créent en quelques secondes, quasiment tous interprétés par des acteurs reconnaissables, là pour délivrer une punchline ou un petit sketch. Si la première partie est un peu faiblarde malgré Josiane Balasko & Hippolyte Girardot, les deux suivantes sont beaucoup plus réussies (surtout la troisième avec Philippe Uchan), avec une mise en scène plutôt habile de Bruno Podalydès, qui se fait très évasive dans le parc et beaucoup plus resserrée dans le magasin, sans pour autant succomber à une structure épisodique. Bancs Publics est souvent drôle, parfois touchant et très bien interprété. Une réussite.

  • Aug 01, 2015

    funny a 3 yuck pic but not that funny

    funny a 3 yuck pic but not that funny

  • Jul 14, 2014

    Un peu foufou, et très drôle.

    Un peu foufou, et très drôle.

  • Walter M Super Reviewer
    Jan 26, 2013

    The messy and amiable "Park Benches" is the kind of movie that shows why god created film editors in the first place. It all starts off innocently enough as Lucie(Florence Muller) commutes to work where she does little except play Pac Man when her supervisor is not looking. And that's before her and her colleagues Pascale(Chantal Lauby) and Amandine(Emeline Bayart) notice a banner across the way that says "Solitary Man." So, while Solange(Josiane Balasko), on her last day before retirement, is distracted, they go to investigate, before Borelly(Pierre Arditi), a company executive, shows up. And that's the first section which is pleasant enough. And then the movie shifts to a park where a wide variety of characters interact. That would have been fine for an interlude, if not for... ...the hardware store in a sequence that goes on forever. Making matters worse, it only serves the movie's limited ambitions to tell quick jokes before moving on, sort of like "Laugh In," which it references, with cameos from the likes of Mathieu Amalric, Michael Lonsdale, Olivier Gourmet, Emmanuelle Devos and Catherine Deneuve. Except none of it is really that funny and is on the order of slapstick or poor Borelly mangling the French language. Oh, yes, the original mystery is eventually resolved but not to much satisfaction.

    The messy and amiable "Park Benches" is the kind of movie that shows why god created film editors in the first place. It all starts off innocently enough as Lucie(Florence Muller) commutes to work where she does little except play Pac Man when her supervisor is not looking. And that's before her and her colleagues Pascale(Chantal Lauby) and Amandine(Emeline Bayart) notice a banner across the way that says "Solitary Man." So, while Solange(Josiane Balasko), on her last day before retirement, is distracted, they go to investigate, before Borelly(Pierre Arditi), a company executive, shows up. And that's the first section which is pleasant enough. And then the movie shifts to a park where a wide variety of characters interact. That would have been fine for an interlude, if not for... ...the hardware store in a sequence that goes on forever. Making matters worse, it only serves the movie's limited ambitions to tell quick jokes before moving on, sort of like "Laugh In," which it references, with cameos from the likes of Mathieu Amalric, Michael Lonsdale, Olivier Gourmet, Emmanuelle Devos and Catherine Deneuve. Except none of it is really that funny and is on the order of slapstick or poor Borelly mangling the French language. Oh, yes, the original mystery is eventually resolved but not to much satisfaction.

  • Aug 05, 2012

    Very funny... Alil weird

    Very funny... Alil weird

  • May 06, 2012

    [2012.05.06 DVD] Pardon my French, but this movie sucks!

    [2012.05.06 DVD] Pardon my French, but this movie sucks!

  • Jan 15, 2012

    Fort agréable film de Bruno Podalydès... C'est drôle et le montage est à mon très humble avis, très inventif. Ahhhhh le cinoche français, j'adore !!

    Fort agréable film de Bruno Podalydès... C'est drôle et le montage est à mon très humble avis, très inventif. Ahhhhh le cinoche français, j'adore !!

  • Dec 11, 2010

    First off, I'm not French, so this movie was most definitely lost on me. I saw it becuase I thought that it would be interesting; however it wasn't really funny or quirky. Just... foreign. Like I said, you'd have to be French to appreciate this one.

    First off, I'm not French, so this movie was most definitely lost on me. I saw it becuase I thought that it would be interesting; however it wasn't really funny or quirky. Just... foreign. Like I said, you'd have to be French to appreciate this one.

  • Jul 01, 2010

    Le film débute avec un concept très peu clair (comme cette phrase) s'en jamais trop nous embêter avec l'idée. Seulement le film est un peu casse-tête et tourbillonne comme pendant son générique avec des gens qui semblent aller dans les mêmes endroits. L'idée qu'un homme s'affiche publiquement comme homme seul est bonne mais est peu traitée pendant le film.

    Le film débute avec un concept très peu clair (comme cette phrase) s'en jamais trop nous embêter avec l'idée. Seulement le film est un peu casse-tête et tourbillonne comme pendant son générique avec des gens qui semblent aller dans les mêmes endroits. L'idée qu'un homme s'affiche publiquement comme homme seul est bonne mais est peu traitée pendant le film.

  • Apr 25, 2010

    I understand what the director was aiming for but he fails for lack of consistency. A very uneven movie with an all star cast, sometimes moving and funny but also boring and mostly frustrating.

    I understand what the director was aiming for but he fails for lack of consistency. A very uneven movie with an all star cast, sometimes moving and funny but also boring and mostly frustrating.