Moonfleet - Movie Reviews - Rotten Tomatoes

Moonfleet Reviews

Page 2 of 2
November 22, 2009
Une époque que j'adore, une ambiance parfois baroque avec les scènes dans le cimetière, le monde de l'enfance face à la réalité du monde adulte. Une mise en scène sans temps mort, un excellent Stewart Granger et une durée du film courte, que de termes pour évoque, à mon sens un film majeur dans la filmographie de Lang. Quelques grosses séquences sont aussi à souligner. Peut-être une réalisation de Lang qui manque parfois d'audace comme dans certains de ses autres films pour en faire un chef-d'oeuvre. Toujours est-il que c'est un excellent moment pour l'un des films qu'on connait moins du maestro allemand.
August 8, 2009
Tres beau film sur l'enfance.
½ July 8, 2009
WIDESCREEN. No tiene absolutamente nada de naturalidad, pero es entretenida de principio a fin. La relación central entre Granger y el niño está muy bien trabajada. / Nothing flows naturally here, but it is entertaining from beginning to end. The central relationship between Granger and the kid is very well wrought.
October 12, 2008
not no mommmmmmmmmmmmmmm
½ July 26, 2008
Ce sont les fils qui font les peres.
May 28, 2008
A Treasure Island wannabe, with Stewart Granger excelling as the gentleman smuggler. Rather unlike anything you'd expect from Fritz Lang, but by no means bad. A good quality flim.
May 4, 2008
Stewart Granger in one of his better roles, with a fine supporting cast including George Sanders and Joan Lockwood. Interesting smuggling film in the vein of 'Jamaica Inn' from a book that is prescribed text in British schools. Better each time you see it, and could imagine it was scary in parts when it was first shown.
½ May 3, 2008
Granger was perfect in these type of roles, his dominant personality shines through in this one although the story is strong as well.
½ January 21, 2008
Stewart Granger epic - loved it and Grangers dreamy voice!
½ January 4, 2008
It's very telling that the reviews of this film are in French. Moonfleet has a great reputation abroad for its expressionistic visuals and doubled narrative structure -- simultaneously capturing the child's and the adult's points of view. The film struck me as sort of slow and foolish the first time I saw it, but I've come around. It's gorgeous, deceptively complex and very memorable. Like a Stevenson novel, it smuggles depths in under the guise of swashbuckling fun. Atypically hopeful and charming for Lang. See it a couple times.
December 17, 2007
Fritz Lang and Stuart Granger at their best. Fantastic storystelling, superb acting
December 13, 2007
Sublimissime. Les couleurs, l'atmosphère, le jeu de G. Sanders et de St. Granger, la réalisation de F. Lang font de ce film un chef d'oeuvre absolu.
November 26, 2007
"Monfleet" est un des, sinon le, plus grand film de l'histoire du cinema. C'est une histoire d'hommes et d'enfance d'une purete brutale. La loi, sa durete et ses transgressions, voila le sujet de "Monfleet" : comment un gosse qui aime l'ordre (comme tous les enfants ?) tombe d'admiration pour une racaille with an attitude, un mec qui cultive son gout pour le stuptre, un voleur, un traitre ! Un homme. Les acteurs, les plans (pas un seul ne manque, et tous devaient etre tourne/monte), le script, tout est authentiquement genial dans ce chef-d'oeuvre, le plus grand film de la periode americaine de Lang. C en dvd dans toutes les langues et dans toutes les zones. Voyez-le!
October 16, 2007
Lang fut pas mal restreint sur ce film par la MGM. Mais ce qu'il a put mettre sur écran est sublime. Le travelling qui nous fait découvrir l'ancienne demeure des Mohune est d'une telle poésie qu'il m'a mit au bord des larmes. A mon avis, Tim Burton ne tire pas son art de nulle part...
½ July 17, 2007
A wonderful movie with one of the greatest endings I have ever seen. Stewart Granger is great!
June 21, 2007
The film doesn't live up to the nifty title. Should have been a lot better.
½ June 13, 2007
Déjà, il faut lire le livre de Falkner. Ensuite, il faut voir ce film où Lang ne garde qu'une trame assez réduite et modifiée du livre, en conservant une ambiance sombre (voir aussi Jamaica Inn, d'Hitchcock), s'interrogeant aussi sur la paternité.
Page 2 of 2