Propriété interdite (Forbidden House) Reviews

  • Aug 25, 2011

    What a shitty film. 1,5/5

    What a shitty film. 1,5/5

  • Aug 04, 2011

    Film de genre français anticonfomiste, "Propriete interdite" parvient à se tirer avec bonheur de l'exercice a priori casse-gueule du melange des genres. Debutant sur une base mille fois exploitee (un "fantôme fais-moi peur" dans une grande maison deserte), le film d'Helène Angel abandonne vite cette optique previsible et, entamant une demarche plus psychologique, se focalise sur les notions de deuil et de folie. Jusque là, rien de particulièrement inedit en soi. Mais la surprise survient lorsque "Propriete interdite" cesse d'être un thriller et entame un virage sec vers une forme de metaphore sociale en phase avec l'actualite. Contrairement à ce qu'on aurait pu craindre, rien d'ouvertement poujadiste ou bien-pensant dans ce choix : destabilisantes car inattendues, ces thematiques s'insèrent naturellement dans la structure du recit tout en laissant planer un doute sur leur veritable fonction. En suscitant une telle incertitude, "Propriete interdite" a dejà reussi son pari, celui de se differencier des copies fades du fantastique international dans lesquelles le cinema de genre français se complait jusqu'à present.

    Film de genre français anticonfomiste, "Propriete interdite" parvient à se tirer avec bonheur de l'exercice a priori casse-gueule du melange des genres. Debutant sur une base mille fois exploitee (un "fantôme fais-moi peur" dans une grande maison deserte), le film d'Helène Angel abandonne vite cette optique previsible et, entamant une demarche plus psychologique, se focalise sur les notions de deuil et de folie. Jusque là, rien de particulièrement inedit en soi. Mais la surprise survient lorsque "Propriete interdite" cesse d'être un thriller et entame un virage sec vers une forme de metaphore sociale en phase avec l'actualite. Contrairement à ce qu'on aurait pu craindre, rien d'ouvertement poujadiste ou bien-pensant dans ce choix : destabilisantes car inattendues, ces thematiques s'insèrent naturellement dans la structure du recit tout en laissant planer un doute sur leur veritable fonction. En suscitant une telle incertitude, "Propriete interdite" a dejà reussi son pari, celui de se differencier des copies fades du fantastique international dans lesquelles le cinema de genre français se complait jusqu'à present.