La guerre des boutons (War of the Buttons) Reviews

  • Apr 14, 2014

    Divertida história sobre dois grupos adversários de meninos no interior da França, com a 2a Guerra Mundial como pano de fundo. Gostei bastante!

    Divertida história sobre dois grupos adversários de meninos no interior da França, com a 2a Guerra Mundial como pano de fundo. Gostei bastante!

  • Aug 17, 2013

    Un film léger et plein d'humour (et un vocabulaire d'insultes assez original :-D)

    Un film léger et plein d'humour (et un vocabulaire d'insultes assez original :-D)

  • Aug 19, 2012

    so sieht kindgerechte unterhaltung aus

    so sieht kindgerechte unterhaltung aus

  • Jun 25, 2012

    "1960, un village dans le sud de la France. Une bande de garçons, âgés de 7 à 14 ans, menée par l?intrépide Lebrac, est en guerre contre les enfants du village voisin, leurs ennemis jurés. Une guerre sans merci, qui dure depuis des générations. On se bat pour l?honneur et la fidélité et, pour gagner, tous les moyens sont bons. Même, s?il le faut, combattre nu comme un ver, ou pire, accepter l?aide de Lanterne - une fille ! - la nouvelle recrue de la bande, pleine de panache et d?ingéniosité. Mais il n?est pas facile d?être une armée de petits hommes sans se faire attraper par Papa et Maman ! Quand, après la bataille, on rentre à la maison, les vêtements en lambeaux et des boutons en moins, mieux vaut se faire discret?" - a good family / comedy remake movie !

    "1960, un village dans le sud de la France. Une bande de garçons, âgés de 7 à 14 ans, menée par l?intrépide Lebrac, est en guerre contre les enfants du village voisin, leurs ennemis jurés. Une guerre sans merci, qui dure depuis des générations. On se bat pour l?honneur et la fidélité et, pour gagner, tous les moyens sont bons. Même, s?il le faut, combattre nu comme un ver, ou pire, accepter l?aide de Lanterne - une fille ! - la nouvelle recrue de la bande, pleine de panache et d?ingéniosité. Mais il n?est pas facile d?être une armée de petits hommes sans se faire attraper par Papa et Maman ! Quand, après la bataille, on rentre à la maison, les vêtements en lambeaux et des boutons en moins, mieux vaut se faire discret?" - a good family / comedy remake movie !

  • Mar 25, 2012

    Wonderful movie that takes us back in time where video games were not spoiling kids' imagination. A gang of kids invents their own world and war with another gang while facing some of the grown-ups challenges (freedom, independence & love). Their innocence turns into inspiration and model. Great movie for kids even if there are many swear words.

    Wonderful movie that takes us back in time where video games were not spoiling kids' imagination. A gang of kids invents their own world and war with another gang while facing some of the grown-ups challenges (freedom, independence & love). Their innocence turns into inspiration and model. Great movie for kids even if there are many swear words.

  • Mar 17, 2012

    Excellent script, narration, direction & (child's play)acting. The parallel feuds between teachers was also fun to watch, but for me, the 3 leads stole the show (lebrac, lanterne & tigibus), right from the start. Nicely done colourful wet ending too.

    Excellent script, narration, direction & (child's play)acting. The parallel feuds between teachers was also fun to watch, but for me, the 3 leads stole the show (lebrac, lanterne & tigibus), right from the start. Nicely done colourful wet ending too.

  • Mar 17, 2012

    I can't praise this film enough. Perhaps my own childhood was worlds apart from theirs that I found theirs fascinating and fun! The young actors portrayed such sweet innocence -- remarkably refreshing from jaded city kids.

    I can't praise this film enough. Perhaps my own childhood was worlds apart from theirs that I found theirs fascinating and fun! The young actors portrayed such sweet innocence -- remarkably refreshing from jaded city kids.

  • Feb 29, 2012

    La Guerre des Boutons : difficile à comparer avec l'autre qui effectivement est assez à (C)loignà (C) ; celui-là est mal filmà (C), mal montà (C) et trop long. Nà (C)anmoins quelques scènes sympa avec les enfants et avec Alain Chabat et Fred Testot.

    La Guerre des Boutons : difficile à comparer avec l'autre qui effectivement est assez à (C)loignà (C) ; celui-là est mal filmà (C), mal montà (C) et trop long. Nà (C)anmoins quelques scènes sympa avec les enfants et avec Alain Chabat et Fred Testot.

  • Jan 26, 2012

    Première des deux adaptations rivales du célèbre roman de Louis Pergaud, cette "Guerre des boutons" est également, malgré le moindre prestige de son casting, la plus "populaire" des deux tentatives. Comme il fallait se démarquer un tant soi peu de la version référentielle de 1962, le cadre géographique et temporel a légèrement été modifié (le choix des années 60 permet d'offrir une vision qui soit encore directement familière à une partie des spectateurs) et une petite amourette de derrière les fagots a été rajoutée à la querelle de clocher qui opposent les deux clans de garnements. Rien qui perturbe fondamentalement l'ordre des choses, en somme. Comme souvent dans ce genre de productions, les adultes en font souvent des tonnes alors que les gosses tirent leur épingle du jeu (mention spéciale au gamin très attendrissant qui incarne P'tit gibus"). A l'instar du "Petit Nicolas" ou des "Enfants de Timpelbach" auxquels il ressemble décidément beaucoup, cette gentille production familiale sans beaucoup d'envergure se laisse regarder sans déplaisir, énième plongée dans la France rurale d'antan sur le mode du "c'était mieux avant".

    Première des deux adaptations rivales du célèbre roman de Louis Pergaud, cette "Guerre des boutons" est également, malgré le moindre prestige de son casting, la plus "populaire" des deux tentatives. Comme il fallait se démarquer un tant soi peu de la version référentielle de 1962, le cadre géographique et temporel a légèrement été modifié (le choix des années 60 permet d'offrir une vision qui soit encore directement familière à une partie des spectateurs) et une petite amourette de derrière les fagots a été rajoutée à la querelle de clocher qui opposent les deux clans de garnements. Rien qui perturbe fondamentalement l'ordre des choses, en somme. Comme souvent dans ce genre de productions, les adultes en font souvent des tonnes alors que les gosses tirent leur épingle du jeu (mention spéciale au gamin très attendrissant qui incarne P'tit gibus"). A l'instar du "Petit Nicolas" ou des "Enfants de Timpelbach" auxquels il ressemble décidément beaucoup, cette gentille production familiale sans beaucoup d'envergure se laisse regarder sans déplaisir, énième plongée dans la France rurale d'antan sur le mode du "c'était mieux avant".

  • Jan 23, 2012

    assez bien realise mais pas oufissime

    assez bien realise mais pas oufissime