Bus Palladium Reviews

  • Jan 29, 2014

    Cinq amis ont un rêve de gloire commun via leur groupe de rock Lust. Mais il n'est pas toujours facile d'avoir exactement les mêmes objectifs. Surtout avec l'arrivée de Laura qui va créer des tensions entre Manu et Lucas. Aaah les filles, ces fouteuses de m... qui déroutent les garçons et peuvent aller jusqu'à mettre une forte amitié en l'air ! C'est ce qui se passe ici, sur fond de popularité musicale située entre les années 70 et 80. Marc-André Grondin et Arthur Dupont assurent en rôles titres dans une comédie dramatique qui manque quelque peu de rythme, et surtout de rock. Un peu trop sage ?

    Cinq amis ont un rêve de gloire commun via leur groupe de rock Lust. Mais il n'est pas toujours facile d'avoir exactement les mêmes objectifs. Surtout avec l'arrivée de Laura qui va créer des tensions entre Manu et Lucas. Aaah les filles, ces fouteuses de m... qui déroutent les garçons et peuvent aller jusqu'à mettre une forte amitié en l'air ! C'est ce qui se passe ici, sur fond de popularité musicale située entre les années 70 et 80. Marc-André Grondin et Arthur Dupont assurent en rôles titres dans une comédie dramatique qui manque quelque peu de rythme, et surtout de rock. Un peu trop sage ?

  • Dec 04, 2013

    Un film qui se reve rock mais qui manque tellement de fougue, de rebellion, de delire, de sauvagerie. Le jeune casting en defaut de convictions ne pese pas lourd et inevitablement Marc-Andre Grondin assure la partition la plus solide...

    Un film qui se reve rock mais qui manque tellement de fougue, de rebellion, de delire, de sauvagerie. Le jeune casting en defaut de convictions ne pese pas lourd et inevitablement Marc-Andre Grondin assure la partition la plus solide...

  • Mar 14, 2011

    Tout d'abord le titre est trompeur. Le realisateur raconte non pas l'aventure du fameux club parisien mais la vie d'un groupe d'ados tentant de percer dans le rock au milieu des 80s. L'histoire regorge des cliches inherents à ce genre de film dont la classique rivalite entre les deux leaders causee par une fille...D'un autre côte elle laisse à penser que le rock est une affaire de bobos gentillets qui ne semblent pas aussi habites par leur musique qu'ils le pretendent. Les personnages sont cependant moins tête-à-claques que je ne le pensais, les acteurs bons (Arthur Dupont a d'ailleurs obtenu une nomination meritee pour le Cesar de la revelation) et le film reste "sympa". Sage et sympa. Le dernier quart d'heure est trop abrupt.

    Tout d'abord le titre est trompeur. Le realisateur raconte non pas l'aventure du fameux club parisien mais la vie d'un groupe d'ados tentant de percer dans le rock au milieu des 80s. L'histoire regorge des cliches inherents à ce genre de film dont la classique rivalite entre les deux leaders causee par une fille...D'un autre côte elle laisse à penser que le rock est une affaire de bobos gentillets qui ne semblent pas aussi habites par leur musique qu'ils le pretendent. Les personnages sont cependant moins tête-à-claques que je ne le pensais, les acteurs bons (Arthur Dupont a d'ailleurs obtenu une nomination meritee pour le Cesar de la revelation) et le film reste "sympa". Sage et sympa. Le dernier quart d'heure est trop abrupt.

  • Sep 12, 2010

    Bande son sympa. Dans le style du "Péril Jeune".

    Bande son sympa. Dans le style du "Péril Jeune".

  • Sep 09, 2010

    le film comporte bcp de cliches mais c'est ca reste sympa a part ca marc andre grondin a un putain de charisme

    le film comporte bcp de cliches mais c'est ca reste sympa a part ca marc andre grondin a un putain de charisme

  • Sep 07, 2010

    C'est assez bizarre ce film... Déjà, difficile de le situer temporellement, on est clairement pas de nos jours (plutôt au milieu des années 80) mais en même temps, y a des petites bourdes qui font tiquer (genre le manager et sa perruque Scoobidoo qui parle de buzz). La musique (pourtant écrite par Yarol Poupeau, ex-FFF) est catastrophique, une espèce de rockabilly à la sauce comédie musicale chantée par une sorte de Pascal Obispo hirsute. Et là dessus viennent se mettre tous les clichés qu'on attend d'un film de ce genre : le leader charismatique mal dans sa peau et autodestructeur, le guitariste ténébreux qui se le traine comme un boulet, le batteur qui se tape la productrice (Abraham Belaga qui ressemble à Jérémie Michalak avec des poils et des centimètres), le bassiste qui est l'élément sérieux du groupe (Jules Pelissier, ex Nouvelle Star), la groupie qui fait sa Yoko Ono, la petite sœur amoureuse, la drogue, les embrouilles pour une fille... Sex, drug & rock n roll quoi. Avec Philippe Manœuvre en caution "rock" on top. Reste que j'aime bien Marc-André Grondin, que Elisa Sednaoui joue parfaitement son rôle d'égérie vénéneuse et sublime, que j'aime toujours les films sur les groupes de potes... mais ça rattrape pas les nombreuses maladresses (ça manque cruellement de quelque chose tout ça) et la fin pouet pouet.

    C'est assez bizarre ce film... Déjà, difficile de le situer temporellement, on est clairement pas de nos jours (plutôt au milieu des années 80) mais en même temps, y a des petites bourdes qui font tiquer (genre le manager et sa perruque Scoobidoo qui parle de buzz). La musique (pourtant écrite par Yarol Poupeau, ex-FFF) est catastrophique, une espèce de rockabilly à la sauce comédie musicale chantée par une sorte de Pascal Obispo hirsute. Et là dessus viennent se mettre tous les clichés qu'on attend d'un film de ce genre : le leader charismatique mal dans sa peau et autodestructeur, le guitariste ténébreux qui se le traine comme un boulet, le batteur qui se tape la productrice (Abraham Belaga qui ressemble à Jérémie Michalak avec des poils et des centimètres), le bassiste qui est l'élément sérieux du groupe (Jules Pelissier, ex Nouvelle Star), la groupie qui fait sa Yoko Ono, la petite sœur amoureuse, la drogue, les embrouilles pour une fille... Sex, drug & rock n roll quoi. Avec Philippe Manœuvre en caution "rock" on top. Reste que j'aime bien Marc-André Grondin, que Elisa Sednaoui joue parfaitement son rôle d'égérie vénéneuse et sublime, que j'aime toujours les films sur les groupes de potes... mais ça rattrape pas les nombreuses maladresses (ça manque cruellement de quelque chose tout ça) et la fin pouet pouet.